Jeu cet été à la médiathèque de St Vincent

Pour une bibli' fleurie
Prenez un pot, prenez en deux
Faites-les éclor' comme des œufs
Munissez-vous d'un brin d'inspiration
Et d'une pincée d'invention
Arrosez au goutte à goutte
Au goutte à goutte de la création
Versez l'engrais sympathique
Vaporisez le tout d'une brume poétique
Admirez et livrez votre composition
Où voulez-vous donc en venir ?
A fleurir la bibli vraiment ? A fleurir la bibli ?
L'idée est simple : à partir d'un pot de terre, pris chez soi ou dans le panier déposé à la bibliothèque de Saint Vincent, il faut imaginer et créer une composition fleurie avec les moyens du bord : en papier de couleur, crépon ou de soie, en tulle, en tissu, en carton, en bois... On laisse libre cours à son imagination puis on vient livrer son "chef d'oeuvre" à la bibliothèque.
Voici quelques unes des réalisations, avec des Haïkus de Michel,Cosem

 
Entre les ailes il y a l’oiseau
Entre les roseaux il y a l’hiver
Entre tes bras il y a mon cœur




A la pointe des fleurs
L’odeur
Comme un chant









Un peu d’encre bleue
Encore
Pour colorer le temps



Sur la branche
Comme l’énigme
Ma main recherche la vérité
Le vent et le nuage
Pour toujours
Se partagent le monde




Le chant
L’envol
Le printemps de l’oiseau
L’envol de l’alouette
Vertical
Sur la colline en pente
Dans le nid de terre
A l’angle de la
pierre humaine
Deux hirondelles
sont nées
Le moulin et le peuplier
rêvent ensemble
et parlent de l’eau qui passe
Les graines se cherchent
et s’éparpillent
Rêves et paroles mesurées Comme la pierre du seuil
un peu secrète








La forêt
Avec la nuit comme ramure
Et la chouette comme gorge
La forêt
Comme une harpe
avec un collier de
dents de loups
Frotte sa toison
noire à la foudre
La brume coupe le temps
Un oiseau est posé sur un piquet
Le matin est taillé comme un couteau
Un vieux pin se met en boule et cherche son nid Et les maisons telles des bateaux
Flottent au sortir de la tempête.
 
Chargement des photos en cours

Poème original : Pour un art poétique
Prenez un mot, prenez en deux
Faites les cuir’ comme des œufs
Prenez un petit bout de sens
Puis un grand morceau d’innocence
Faites chauffer à petit feu
Au petit feu de la technique
Versez la sauce énigmatique
Saupoudrez de quelques étoiles
Poivrez et mettez les voiles
Où voulez vous donc en venir ?

A écrire Vraiment ? A écrire ?
  Raymond Queneau