Mars - Avril 2012

Une saison
d'écriture



Spectacle de contes,


Expositions et ateliers
de calligraphie,


Rencontres
avec des auteures
de littérature jeunesse.



Samedi 3 mars à 18h
Bibliothèque de Chamalières-sur-Loire



Murmures


Spectacle de contes de

Michel Brossard

Ce spectacle abordait le thème de l'écriture d'un ton facétieux, tendre et plein d'humanité ; il fut question de mots et de devinettes, de correspondance ou de petits papiers, qui selon le cours de l'histoire prenaient des formes et des sens différents.
Gilbert Brossard, de la compagnie « Les Mains animées » a pris le temps un jour d’écouter une pierre, et celle-ci avait des histoires à lui murmurer. Cette pierre était-elle celle d’un château ? En l‘écoutant, notre conteur s’est retrouvé dans un tourbillon de personnages fabuleux, facétieux, merveilleux… Des histoires et des rencontres qu’il est venu murmurer aux jeunes oreilles, ... et aux moins jeunes.

Expositions et ateliers de calligraphie
Du 5 au 28 mars 2012

Bibliothèque de
Roche-en-Régnier
Médiathèque de Vorey


Expositions de
calligraphies du monde

avec tables thématiques


Expositions mises à dispostion
par la Bibliothèque départementale.
Quelques planches de l'exposition
Mercredi 14 mars 2012 de 14h à 16h
Bibliothèque de Roche-en-Régnier


Atelier d'initiation
à la calligraphie latine


animé par Raymonde Gauché
En ouverture d’une saison d’écriture, Raymonde Gauché, calligraphe, a animé un atelier d’initiation à la calligraphie latine. Elle a accompagné les enfants dans l’écriture d’une lettre, de leur prénom, ou d’un mot, d’après l’alphabet « de la Caroline » (l’alphabet institué par Charlemagne). Elle leur a appris à utiliser des plumes et des encres de calligraphe. L’atelier était accompagné d’une exposition de calligraphies du monde pendant tout le mois de mars.
Samedi 17 mars 2012 de 14h à 16h - Médiathèque de Vorey

Stage de calligraphie arabe

animé par Mohammed Rafed


Mohammed Rafed, universitaire, conférencier, conteur, musicien et calligraphe, s’est initié à la calligraphie en Algérie, puis a suivi des stages avec des calligraphes de renom tel que Hassan El-Massoudy, Salah El-Moussawy et Ghani Alani. Il exerce son art en tant que maître calligraphe notamment au Musée de l’imprimerie à Lyon. Il s’intéresse de près aux cultures et écritures qui risquent de disparaître comme l’écriture des Touaregs, et aborde dans ses pratiques artistiques des thèmes engagés et humanistes.
Au cours de cet atelier, Mohammed a appris à utiliser le calame et les encres, et a accompagné les participants dans l’écriture de lettres et de mots en alphabet arabe.


Rencontres avec des auteures de littérature pour la jeunesse
Samedi 7 avril 2012
Médiathèque de Saint-Vincent


Rencontre avec Anne Bertier
Anne Bertier travaille la gouache appliquée au pochoir et le blanc du papier. Son œuvre joue avec les chiffres, les lettres, les formes géométriques, les noirs et blancs, ou les silhouettes. Ses illustrations originales et ambitieuses amènent les enfants à décaler leur regard, des simples formes qu’ils connaissent vers une histoire.
Elle est auteure de très beaux abécédaires avec « Rêve moi une lettre » ou « Dessine moi une lettre ». Elle a publié une douzaine d’albums édités par Grandir et MeMo et a reçu en 2011 le prix Pitchou au salon du livre jeunesse de Saint-Paul-Trois-Châteaux..
Au cours de cette rencontre, Anne Bertier a présenté sa démarche artistique aux enfants et animé un atelier.
Lorsqu'un artiste vient à la bibliothèque, c'est toujours un peu la fête, un moment à part que nous savourons avec ceux qui se donnent la peine d'entrer.
Ce fut le cas samedi 7 avril avec Anne Bertier venue de Paris, elle avait glissé dans son sac quelques originaux du livre « Dessine-moi une lettre », ses pinceaux et ses couleurs. Anne a rencontré les enfants de cinq écoles de l'Emblavez, elle a terminé sa tournée par un atelier à St-Vincent. Elle a parlé de son parcours, de l'école de mime qui l'a conduite sur la scène puis du glissement vers une autre forme de mouvement et d'expression, sur le papier cette fois.
Elle a montré ses livres « Mon loup », « Un amour de triangle » qui sont les premiers édités puis les abécédaires « Dessine-moi une lettre » « Construis moi une lettre » et « Rêve-moi une lettre », trois livres magnifiques, denses et poétiques, les livres d'Anne sont tous une porte ouverte sur l'imaginaire, ils offrent des lectures multiples, nous autorisent à prendre le temps, à méditer sur des images parfaites où le rouge de Chine et le bleu indigo se regardent et se répondent.
Anne a proposé un atelier et comme dans l'album « Chiffres en tête », les enfants ont joué à composer un visage avec les lettres capitales de leurs prénoms., lettres doublées, renversées, épaissies... apprendre à observer, à donner une expression, à jouer avec la symétrie, être précis dans le geste, rigoureux, exigeant...
Pour clore cette belle rencontre l'artiste a dévoilé devant un public silencieux sa technique du pochoir, un travail d'équilibriste, d'orfèvre et lorsque le scotch magique se décolle révélant une image maîtrisée les enfants retiennent leur souffle et applaudissent de concert.
Ce rendez-vous s'inscrivait dans la proposition culturelle de la communauté de communes « une saison d'écriture ».
Mercredi 25 avril 2012, médiathèque de Rosières
Jeudi 26 avril 2012, médiathèques de St Vincent et Vorey


Rencontre avec Véronique Vernette

Artiste voyageuse, Véronique Vernette vit plusieurs mois par an au Burkina Faso. De retour à Saint-Etienne elle sort de sa valise ses carnets de croquis et ses notes de voyage : avec eux elle fabrique des histoires vivantes de ses souvenirs. Ses illustrations sont simples, colorées, pleines de détails que les enfants aiment à trouver. Elle raconte avec humour, les bruits, les odeurs, la débrouille, les rythmes de l'Afrique actuelle. Véronique Vernette est l’auteure d’une douzaine d’albums parmi lesquels « Cocorico poulet Piga », « Chez Adama, mécanique générale » ou « Le buveur de pluie », édités par Points de Suspension, et Ricochet.
 
Jeudi 26 avril les bibliothèques de St Vincent (le matin) puis de Vorey (l'après-midi) recevaient une illustratrice, Véronique Vernette, dans le cadre des ateliers d'écriture mis en place par la Communauté de Communes. A St Vincent, ce sont les enfants de la classe maternelle qui ont participé au projet, celui de découvrir un artiste et son œuvre.
 
La matinée a débuté avec la présentation d'un travail collectif, les élèves ayant réalisé un abécédaire inspiré de l'univers de Véronique. Après cet échange chaleureux, l'illustratrice a présenté son travail ainsi que quelques planches originales ; elle a raconté Cocorico Poulet Piga, accompagné par une projection et une bande son, puis elle a montré une série de diapositives, scènes de la vie quotidienne au Burkina Faso puisque c'est là qu'elle puise l'essentiel de son inspiration.
 
Ses livres sont tous empreints des couleurs chaudes de l'Afrique, de l'ambiance animée des villes ; c'est une Afrique moderne que Véronique Vernette représente, loin des clichés habituels, les dessins colorés, rehaussés à la plume sont toniques, les perspectives faussement enfantines ajoutent aux pages une joyeuse énergie. Au fil du temps l'artiste à inventé un style très personnel appliquant sur les dessins des morceaux de tissu aux motifs divers, des bouts de pagne, récupérés chez un tailleur ou achetés sur le grand marché de Ouagadougou.
C'est après avoir fait les Beaux Arts à Saint-Étienne que Véronique a fait connaissance avec l'Afrique de l'Ouest, de ses nombreux séjours au Burkina elle a ramené des carnets de voyage et peu à peu c'est vers l'illustration qu'elle s'est tournée. Aujourd'hui elle est éditée par les Éditions Point de suspension ...Un nouvel album est d'ailleurs sorti fin mars : Walé, tailleur à toute heure ; l'artiste a utilisé des techniques mixtes, mêlant collages, dessins, superposition d'images, jouant avec la transparence, les motifs des tissus imprimés, les portraits pleine page sont saisissants. Ce travail magnifique illustre l'histoire d'un tailleur qui peine à satisfaire tous ses clients alors que se profile le mariage de son ami Issouf, la journée passe et le tailleur ne chôme pas et puis, c'est bien connu « tout le monde sort content de chez Walé ».
Les enfants ont ensuite participé à un atelier mené par l'illustratrice, ils ont dessiné un grand personnage qu'ils ont ensuite habillé de petits bouts de tissu. L'heure était à la concentration et le résultat épatant.
 
  Babeth Cultien