Médiathèque de Vorey - vendredi 22 mai à 18h
Robert Portal et Christophe Bariol
Conférence musicale
Jazz Manouche - Django Reinhard
Ce vendredi soir, de nobreux spectateurs étaient venus écouter Robert et Christophe.
Dans un premier temps, Robert Portal nous retraça la brève vie et l'importante œuvre de Jean Reinhardt, plus connu sous le nom de Django Reinhardt, né en 1910 en Belgique, guitariste, créateur d'un style de jazz à part entière : le jazz manouche.
Django était originaire d'une famille sinti, communément appelée « manouche » en France, originaire, comme les roms, de l'est européen. Sa famille se fixa assez vite à la porte de Choisy puis à la porte d'Italie et le talon du jeune Django fut très tôt repéré. C'est à 18 ans que se preoduisit le drame qui marqua toute sa carrière : l'incendie de sa roulotte, qui nécessitera plus d'un an d'hospitalisation. Django a perdu l’usage de deux doigts, mais il s’obstine néanmoins, et, après 6 mois de travail sans relâche, il développe une technique nouvelle sur la guitare, le banjo étant trop sonore pour continuer à le jouer à l'hôpital, technique qui n’emploie que deux doigts de la main gauche (index et majeur) pour les solos.
Au sorti de l'hopital, Django découvre la place prise par la guitare au sein des orchestres de jazz, et fait connaissance avec la musique de Duke Ellington ou Louis Armstrong. Il rencontre alors Stéphane Grappelli, ce qui conduira à la création du « Quintette du Hot Club de France ». Ils enregistrent de nombreux disques et jouent dans toute l'Europe aux côtés des plus grands musiciens de l’époque.
Lorsque la seconde guerre mondiale éclate en 1939, Django alors en Angleterre, retourne en France. Mobilisable dans la Flotte, il est à nouveau réformé à cause de ses brûlures. Il passe la guerre en Zone occupée, jouant à Paris, voyageant et tentant même de gagner la Suisse. En 1943, il épouse Sophie Ziegler, sa seconde femme, dont il aura l’année suivante un fils, Babik Reinhardt, qui deviendra à son tour un grand guitariste.
Mais à la fin de cette même année, ne se sentant plus trop en sécurité à Paris, il décide de partir en Suisse. Arrêté à la frontière par des gardes allemands, l'officier lui ordonne de rentrer à Paris. Django s'exécute et ouvre un club dans la capitale « Chez Django Reinhardt ». Le morceau « Nuages » connaîtra un grand succès.
À la Libération, il retrouve Grappelli avec lequel il improvise sur une Marseillaise qui restera célèbre … et fera scandale ! En 1946 le Hot club de France entreprend une tournée aux Etats Unis. Django jouera avec Duke Ellington, mais au final, il gardera un souvenir amer de cet épisode, n'ayant pu rencontrer Charlie Parker, Dizzy Gillespi, …
En 1951 il achète une maison près de Fontainebleau. Il enregistre encore deux disques, références pour tous les amateurs de jazz et surtout les guitaristes du monde entier. Il meurt en mai 1953 d'une hémorragie cérébrale.
.... Puis vint l'heure du concert avec les musiques de ou jouées par Django Reinhard
Verre en main et quelques grignotages.
Une animation
sans nuages,
...
Non ! avec Nuages,
cliquer à gauche