Mardi 21 octobre 2014
Ateliers Origami
animés par
Christiane Pauzon
L'après-midi
de 14h à 15h30 et de 16h à 17h30
pour les enfants à partir de 8 ans
Séances suivies d'un goûter
Participation : 5€
En soirée à 20h30
pour les adultes
Participation : 5€
 

Qu’est ce que l’origami ?
Chacun d’entre nous a eu un jour l’occasion de plier une cocotte en papier, un avion ou un petit bateau sans penser qu’il faisait appel à l’art authentique du pliage :
L’ORIGAMI, du japonais ORU : plier et KAMI : papier.
Cet art du pliage est certainement né avec la découverte de la fabrication du papier vers le IIe siècle avant notre ère, en Chine. C’est au Japon que cette tradition connaît un essor particulier à partir du VIIe siècle. Encore aujourd’hui, elle est toujours vivante et les pliages peuvent être aussi bien utilisés lors de cérémonies, pour offrir des présents, ou sous forme de porte-bonheur, d’objets de décoration, de jeux animés pour les plus petits… Certains créateurs ajoutent au fonds traditionnel de véritables œuvres d’art.
Il existe un « solfège » qui codifie en quelques signes les étapes de réalisation d’un pliage.
La règle de base de l’origami veut qu’à partir d’un seul carré de papier on réalise un objet, par une succession de plis, sans découpage, adjonction d’autres matériaux ni décoration du modèle terminé.
L’origami, art subtil aux multiples applications, est un passe-temps des plus agréables, plein de charme et de délicatesse, il subjugue les enfants, et même les adultes, qui arrivent, avec un simple morceau de papier, à obtenir une création en volume…
Christiane Pauzon a acquis son expérience et sa pratique d'animation d'ateliers d'Origami tant auprès Hélène Phung que de Gilbert Brossard, qui sont aussi des conteurs.
Au fil de ces animations, Christiane s'est aperçu que les enfants aiment bien réaliser des objets animés comme l’oiseau qui bat des ailes, la grenouille qui saute, l’oiseau à la fontaine, des bateaux, des pères Noël… des fleurs pour offrir à leur maman, alors que les adultes, préfèrent réaliser des boîtes, des décorations de table, des tutos pour insérer des étrennes ou messages…
On a aussi la possibilité d’utiliser les pliages pour faire des mobiles, des suspensions, des cartes de vœux ou d’anniversaire, des décorations pour l’arbre de Noël, etc.
Plus d'informations sur le site :
千羽鶴, せんばづる, senbazuru ou zenbazuru
La légende des mille grues
C'est une légende originaire du Japon, où l’origami est très pratiqué, qui raconte que si l’on plie mille grues de papier dans l'année, retenues ensemble par un lien, on peut voir son vœu de santé, longévité, d'amour ou de bonheur exaucé. Certaines sources disent qu'au bout des 1000 grues ça n'est pas un souhait mais 1000 qui sont accordés. On dit que pour que le vœu, la chance ou la santé se réalise, on doit fabriquer le senbazuru pour une personne bien particulière et faire une prière à chaque grue achevée. Une seule personne doit conserver le senbazuru, celle pour qui il a été fait.
Moins nombreuses seront les personnes à avoir fabriqué la guirlande, plus le vœu sera fort car il aura demandé beaucoup plus de patience et de persévérance... En général, on offre un senbazuru à une personne très proche malade (depuis Sadako Sasaki), ou plus culturellement pour une naissance ou un mariage.
La guirlande des 1000 grues est devenue un symbole mondiale de paix et les gens peuvent en laisser dans les temples ou jardins de prières (notamment à Tokyo et Hiroshima). Ils sont alors laissés aux éléments comme des messages. Ils ont alors le même sens que les drapeaux de prières tibétains.
Cette légende a inspiré l'histoire de Sadako Sasaki, une fillette japonaise atteinte de leucémie à la suite de l’explosion de la bombe atomique d’Hiroshima, qui avait entrepris de réaliser mille grues en origami. Comme elle est morte avant d’avoir pu achever sa tâche, les élèves de sa classe ont terminé ce qu'elle avait commencé et son histoire a fait de la grue en papier un symbole de paix.
(Source WIKIPEDIA
Et ce mardi 21 octobre
avec Christiane Pauzon
Pliages à mains nues
des grues,
des paons ou des grenouilles,
des boites délicates


20 enfants l'après-midi
...

... et 15 adultes en soirée

ont bien travailé !