Yveline

Gimbert

 
D'origine vellave, Yveline Gimbert, artiste accomplie, a mis de côté ses pinceaux pour s'adonner à l'écriture, avec un certain succès, puisqu'elle a reçu le Prix du Roman d'Auvergne pour « Le Retour de Rose ». Elle posséde un talent rare pour composer des scènes authentiques, narrer le quotidien à la campagne, les saisons, la construction du viaduc, les gestes des tailleurs de pierre, ainsi que les sentiments des personnages.
 
 
Ses livres se déroulent tous en Auvergne, le plus souvent en Haute-Loire ; ils sont distribués nationalement : parutions au "Grand livre du mois", à France-Loisirs, en gros caractères, sélectionnés à "Bibliotéca", le catalogue des Bibliothèques.
 
  Yveline Gimbert habite aujourd'hui en Emblavez, à Lavoûte-sur-Loire.  
 
De Borée - 2011
Réédité en 2011 : Le Retour de Rose  
Lorsqu'un terrible accident emporte son mari, Rose croit sa vie brisée. Le domaine du Long, théâtre du drame, est banni.
Jules Chometon, écrivain de renom en quête d'une muse, lui propose alors de l'engager comme secrétaire. À son contact, elle découvre un homme doux et passionnant et ressent la force de « remonter là-haut ».
Mais voilà qu'elle s'éprend bientôt de Paul Eyraud, jeune paysan au coeur aimant, et à la force animale...
 
De Borée - 2010
Ecrivain talentueuse dont le dernier roman a connu un grand succès, Nathalie Delorme souhaite se mettre au vert pour travailler sur son prochain ouvrage.
Hélas ! la maison de campagne idéale n'est guère facile à trouver. Une rencontre providentielle avec l'un de ses lecteurs, François Ruffier, va cependant débloquer la situation.
Celui-ci possède en effet un logement à louer qui répond à toutes ses attentes. Nathalie se réjouit de ce coup de chance sans réaliser qu'elle vient de mettre le doigt dans un terrible engrenage.
 
 
Ed. de l'Archipel
 
Un soir de mars 1944, dans un village d'Auvergne, la Milice se dirige vers l'auberge d'Amélie Viscomte, dénoncée par un voisin pour avoir caché un résistant. L'interpellation tourne au carnage mais derrière l'une des cloisons de l'auberge, dissimulé dans un réduit, quelqu'un a survécu à la tuerie: le fils caché d'Amélie, seul témoin de la trahison. L'enfant est né avec des malformations physiques. Pour lui épargner moqueries et rejet, Amélie l'a élevé à l'insu de tous, menant auprès de lui une vie paisible, à l'abri des regards, dans un amour indéfectible. Elle l'a baptisé "Secret". Seul, ignoré de tous, ayant vu ce qu'il n'aurait jamais dû voir, Secret a décidé d'agir. L'"œil de l'auberge" vient de s'ouvrir à la lumière. Il ne se refermera plus...
 
 
De Borée
 
Charles Royer élève seul ses enfants depuis la mort de sa femme, onze ans auparavant. En ce printemps 1925, il conduit son fils Pierre-Louis au domaine des Chênes, où il est embauché pour un an.
Le père est inquiet ; Cyprien Joubert, le maître des lieux, est réputé pour sa dureté. Aux Chênes, Pierre-Louis rencontre Léa, la boiteuse au joli visage, que Charles a aimé autrefois. Il est veuf, elle l'est presque également puisque le corps de son mari, disparu à la guerre, n'a jamais été retrouvé.
Dès lors, l'enfant ne nourrit plus qu'un espoir : voir ces deux-là vivre enfin leur amour. Mais y parviendront-ils ? Il ne faudra pas compter sur l'aide de Cyprien Joubert...
 
 
Lucien Souny
 
Seul à connaître l'endroit où est caché le magot de la Résistance que les Anglais ont parachuté au cours de l'été 1944. Jacques Daubrac attend patiemment la fin de la guerre. Au moyen de cette bonne fortune, le jeune menuisier-charpentier espère séduire Fleur Guitton dont il s'était entiché mais qui lui avait préféré le dénommé Guitton avant de devenir une jeune et belle veuve. Mais Elise, la sœur adoptive de Jacques, ne quitte pas ce dernier des yeux. Très amoureuse de lui, elle épie ses moindres gestes et finit par découvrir à son tour le container de billets. Elle comprend aussis que Fleur, bien qu'ayant un nouvel amant, ne restera pas insensible au "riche charme" de son frère. Elle décide de précipiter les événements et de retourner la situation à son profit au prix d'une sombre machination...
 
 
Lucien Souny
 
Jusqu'au jour où elle va rendre visite à son amie Claude, tout juste opérée d'un fibrome anodin, le seul rêve de Julie Daulon est de devenir un écrivain célèbre. Mais la patiente, divorcée, lui annonce qu'elle s'apprête à passer une bonne république, c'est-à-dire vivre en toute liberté, jouir du moment présent... et ne pas se compliquer l'existence, surtout pour un homme ! Après tout, n'est-ce pas ce à quoi aspirent les femmes qui en ont marre de leur quotidien, de la routine qui s'installe dans leur couple, des disputes et des longs silences ? Liberté - ou libertinage -, loisirs, oisiveté, profit. Julie, qui tient là l'idée de son prochain roman, décide de quitter Philippe, son mari, et d'expérimenter cette bonne république si prometteuse.
 
 
Lucien Souny
 
A La Brévenne, la grande propriété agricole de Lucas et Ennly, après 25 ans de vie commune et de complicité, voici que le couple chancelle. Lucas ne semble plus préoccupé que par l'exploitation du domaine, Ennly se réfugie dans son atelier d'artiste-peintre. Jusqu'au jour où elle rencontre Julien, un professeur à la retraite, dont elle s'éprend éperdument. Partagée entre sa culpabilité envers son mari et les élans de son cœur, entre le souvenir du passé et la promesse des lendemains, elle ne sait plus, hésite et souffre en silence. Un jour, alors qu'elle se promène au bord d'une combe, son pied se dérobe et dans sa chute - peut-être pas accidentelle -, elle se blesse et perd la mémoire. Ennly va devoir réapprendre à vivre patiemment et à lutter contre cette amnésie qui l'obsède...
 
 
Lucien Souny
 
Elevé par sa grand-mère dans la rigueur et dans la foi, le jeune Georges Chouvet se destine à la prêtrise lorsque, sur le chemin qui le conduit au Grand Séminaire, il rencontre Laure, l'amour et les plaisirs charnels. Le jeune homme est en proie à un tel tourment que Laure, pour le rendre à Dieu et à la promesse qu'il a faite à son aïeule, prétexte une autre liaison et épouse un garçon du village. Quelques années plus tard, nommé prêtre dans la petite paroisse de Mézère, l'abbé Chouvet enseigne le catéchisme à Catherine, la fille de Laure, sans savoir qu'elle est aussi le fruit de sa brève liaison. Et lorsque, le temps passant, Catherine, en âge de se marier, veut épouser Mathieu, éclate alors un incroyable et passionnel imbroglio qui plonge le curé des Basties dans un profond dilemme. ...
 
 
De Borée
 
En 1924, on construisait le viaduc en basalte au-dessus de la vallée de la Gazeille. Le chantier du chemin de fer transformait le village et le paysage. Nina avait 20 ans et travaillait à la fabrique de soie. Belle fille aux cheveux fauves, elle attirait les regards et attendait le grand amour.
Ce soir de bal, à la Saint-Jean, un inconnu " aux yeux de feu " l'entraîne dans une valse. Emportée par "une ivresse jamais ressentie" , elle comprend que c'est l'homme de sa vie.
Il s'absente quelques instants et quand Nina le retrouve, elle ne ressent plus le même trouble, pourtant c'est bien le même homme qui est en face d'elle. Que s'est-il passé ?
 
 
Lucien Souny
 
Un soir de 1956, alors que le vent crie comme une corne de brune dans la vallée des alisiers. Laurine Montès part seule à Puynoir rendre visite à Reine, sa belle-mère, pendant que son époux, jeune vétérinaire, est appelé en urgence par un éleveur. Mais à peine est-elle arrivée sur le seuil qu'elle entend de l'autre côté de la porte une voix menaçante. Elle se précipite et surprend un individu en train de violer Reine. Elle se jette sur lui et, dans le corps à corps qui s'ensuit, le tue sans le vouloir. Les deux femmes décident alors de garder l'affaire pour elles seules et de faire disparaître le cadavre dans un puits. Mais, peu de temps après, Laurine reçoit un appel téléphonique : " Je sais tout, madame Montès... " Commence alos un suspense qui réveille une autre affaire...
 
   
  Prix littéraires :
 
  • Grand prix du roman d'Auvergne, pour « Le retour de Rose »,
  • Prix coup de coeur Vaugelas pour « La méprise »,
  • Prix Lucien Gâchon pour « La méprise »,
  • Prix Vaugelas pour « l'ombre des chênes ».
  Livre vedette au Grand Livre du Mois pour « Le retour de Rose  ».
« Le crépuscule du Loup  » meilleur livre de l'année Auvergne (Radio France Bleue Auvergne).
« L'âme des Basties » en feuilleton dans La Montagne toutes régions, centre France.