Michel-Pierre
Charrel
 
Michel-Pierre a toujours de la famille en Haute-Loire, du côté de Retournac et il vient plusieurs fois par an dans le département. Il est l'auteur de plusieurs ouvrages dont le dernier, Le Hameau du Rossignol, met en scène une partie de sa famille, dans le décor du Velay.
Michel-Pierre Charrel est d'une famille de paysans, de maçons, de mineurs, il a lui-même été mineur de fond à Saint-Etienne durant sept ans. Puis ouvrier dans l'industrie. Enfin ouvrier du livre à Paris en 1962, débutant en parallèle une carrière d'intermittent du spectacle. Acteur : Le Train, Les Grandes Gueules, Belle de jour, Flic Story... puis technicien pour le cinéma et la télévision.
Et toujours au fond de lui cette passion pour l'écriture, qui l'a conduit à publier quatre romans.

 
   
  Deux romans  
 
De la belle époque à la guerre 14-18, ce récit retrace la vie de Nanou, une femme du Velay, exemplaire et généreuse. Un ethnologue écrit que cette région n'a pas évolué depuis "la bête du Gévaudan".
Nanou, orpheline, grandit chez les Jouare, puis en 1900, à la mort du maître, elle se place chez les Delouche jusqu'à son mariage en 1912. Elle a deux enfants. Pendant la Grande Guerre, elle doit s'occuper de sa ferme, de sa belle famille, travailler au Château, alors que son mari est "porté disparu". Il ne reviendra qu'en 1918 par les Dardanelles.
Si Nanou a pu surmonter les épreuves, elle le doit à sa foi dans la vie et à sa force morale inculquée par ses maîtres.
 
   
La chasse aux mythes est un des grands moteurs de l'homme. Ce roman associe le mirage à l'aventure et le polar au documentaire. Pour Jésus l'enfant-Dieu, la double nuit du silence et du mystère va s'étendre pendant quinze années où personne ne connaîtra le visage de Jésus adolescent.
Et si Jésus était allé en Inde ?
C'est le filigrane de ce roman qui joue tour à tour sur les claviers du voyage, du rêve, du crime et de l'aventure. Le vagabondage se mue en poursuite et le suspense en pélérinage aux sources.
L'histoire s'achève entre la Mort temporelle et la Lumière étenelle.
 
  Des romans policiers  
 
 
A paris et dans le Gévaudan, la traque d'un tueur en série conduite par Roch Ségara, officier de police judiciaire.
Quatre meurtres en quatre mois : une prostituée, une étudiante, une coiffeuse, une bourgeoise. Même mode opératoire.
Le Quai des Orfèvres et une énigmatique "Belle de jour" s'intéressent à l'affaire. Au fil de l'enquête, le policier découvre que de chasseur, il devient gibier : ses collègues le soupçonnent d'être le tueur !
Et il ignore que la bête contemporaine lui tend un piège sur les terres de la "bête historique" : le Gévaudan. Une cinquième femme que Roch vient de rencontrer disparaît...
 
   
Qui a tué la bête du Gévaudan ?
Roch Ségara, flic foutu et homme à la dérive, essaye d'identifier le monstre, deux cent cinquante ans plus tard, et de résoudre l'énigme de sa mort. Il ne se doute pas que mettant ses pas dans ceux de la Bête, il lève un lièvre qu'il n'avait pas prévu de débusquer.
Un universitaire et son élève en quête d'une ruine à restaurer sont exécutés. Une mystérieuse journaliste se propose d'épauler le policier. Dans quel but ?
C'est sur le chemin de Compostelle que se joue dorénavant la partie.
Roch était prévenu : l'histoire de la bête est un secret.