Le groupe de lecture élit
« son Livre Inter 2010 »

Lundi soir 7 juin, le comité lecture s'est retrouvé à la bibliothèque de Saint-Vincent pour parler une dernière fois de la sélection 2010 du Livre Inter et procéder au vote.

La sélection de cette année, ci-contre, était très riche et variée. Beaucoup ont pris plaisir à lire ces romans, même si parfois le temps leur a manqué.

Rappelons que les 10 livres de la sélection 2010 ont été achetés en trois exemplaires, et que vous pouvez les emprunter dans les bibliothèques de l'Emblavez, comme les sélections des années précédentes.

Autour d'une table remplie de victuailles les discussions passionnées ont montré une fois de plus la diversité de nos sensibilités, les livres ont été tour à tour défendus ou critiqués par les uns ou les autres.

 
Et comme le jury national, présidé par Catherine Clément, c'est « Les hommes couleurs » de Cloé Korman, aux éditions du Seuil qui a remporté le plus de voix. Il faut dire que ce premier livre d'une jeune auteure de 27 ans nous a tous laissé admiratifs. Née à Paris en 1983, Cloé Korman a étudié la littérature, en particulier la littérature anglo-saxonne, ainsi que l'histoire des arts et du cinéma. Elle a vécu deux ans à New York et voyagé dans l'ouest américain, de la Californie au désert d'Arizona.
« Les hommes-couleurs », c'est l'histoire d'un couple, employé d'une multinationale, qui dirige les travaux du percement d'un tunnel destiné à livrer du pétrole mexicain vers les Etats-Unis, au mépris des lois du pays. Le tunnel devient la voie de passage des émigrants mexicains. Le couple se retrouve, au fil des années, complice de ces passages clandestins, car le tunnel est long à percer. L'opération se prolonge d'autant plus que le responsable du chantier au sein de la multinationale à New York est un amateur et un trafiquant d'objets archéologiques que les ouvriers mettent au jour. A cette histoire, se mêle une intrigue intime.
Cloé Korman a signé là une véritable histoire romanesque qui parle habilement de migrations modernes et d'exil, un livre contemporain passionnant écrit dans une écriture riche et puissante.
 
 

« la blessure et la soif » de Laurence Plazenet a lui aussi suscité des discussions. c'est un livre magnifique qui raconte la passion ravageuse d'un noble au XVIIè siècle.
Écrit dans une langue superbe, précise et parfois précieuse ce roman nous entraîne dans la France à l'époque de la Fronde puis dans l'empire chinois dirigé par une dynastie mantchoue. Il nous parle de deux hommes blessés qui vont se retrouver pour vivre ensemble une période de dépouillement ultime.
C'est un grand livre qui aurait pu être le gagnant de ce jury populaire.

D'autres romans ont été appréciés par les lecteurs et la soirée s'est prolongée autour de quelques bonnes pâtisseries.