Chocolats littéraires 2014

Les Dames Blanches
par
Albert Ducloz
C'est notre ami Albert Ducloz qui a lancé la saison 2014 des chocolats littéraires en venant présenter son livre, republié en 2013 chez De Borée, et nous conter l'histoire des « dames blanches ».
Une vingtaine de personnes assistaient à cette réunion, dont quelques dames venues de la maison de retraite de Beaulieu.
Mais qui étaient ces dames blanches, premières herboristes,
injustement poursuivies comme sorcières ?
L'histoire des « dames blanches »
Avant le charbon, les hommes se chauffaient au bois et au charbon de bois qui était préparé en forêt par des charbonniers. Leurs compagnes consacraient leurs journées à cueillir des espèces végétales (racines, écorces, feuilles, fleurs, pistils, graines, herbes, champignons) pour diverses préparations : médicaments, drogues (somnifères et hallucinogènes), aphrodisiaques, cosmétiques, poisons. Elles furent de fait les premières herboristes.
Elles allaient vendre leurs préparations sur les marchés, et, pour s'y rendre, procédaient à une toilette complète et s'habillaient en blanc de pied en cape. Ce sont leurs capes blanches qui les ont fait nommer les dames blanches.
Elles ne faisaient commerce qu'avec d'autres femmes et ne partageaient pas leurs secrets de fabrication avec leurs hommes, secrets qui ne se transmettaient que de mères à filles.
Ces femmes comme la majorité des gaulois étaient d'origine celte ; elles furent embauchées par les armées romaines pour soigner leurs officiers, les romains étant plus doués pour la guerre que pour la médecine.
Ainsi furent-elles reconnues, au point que Jules César en emmena avec lui lors de la conquête de l'Egypte, créant un embryon de service de santé. Les dames blanches acquirent alors d'autres connaissances auprès des médecins égyptiens, les plus avancés à l'époque.
Revenues dans la Gaule romaine, ces femmes étaient très recherchées pour leurs connaissances médicales, jusqu'au IVème siècle, les évêques, chefs religieux mais aussi militaires et politiques, les pourchassant comme sorcières.
Retournées dans leurs forêts, elles disparurent il y a 200 ans, lorsque les herboristes devinrent pharmaciens et exercèrent le monopole de la préparation et de la vente des médicaments. Disparues, mais certains racontent qu'ils les ont vu réapparaître … Mais ceci est une autre histoire ...
Tous et toutes partagèrent gateaux et boissons avec l'auteur, ... qui dédicaça nombre de ses livres.
Retour aux Chocolats littéraires 2014